Catégories
Info du Japon

Omisoka: réveillon du Nouvel An au Japon | MATCHA

Traduit par Takuya Erik Watanabe

Écrit par ニ コ

01.12.2016


Signet

Le 31 décembre (réveillon du Nouvel An) s'appelle Omisoka au Japon. Il y a plusieurs coutumes pour le réveillon du Nouvel An qui existent depuis longtemps. Si vous êtes au Japon ce jour-là, que diriez-vous de profiter de certaines de ces coutumes?

Omisoka: réveillon du Nouvel An au Japon

Omisoka (réveillon du Nouvel An) - Encyclopédie japonaise

Omisoka est le mot japonais pour le réveillon du Nouvel An ou le 31 décembre de chaque année.

Au Japon, il y a quelques coutumes pratiquées ce jour-là. Apprenons-en plus sur eux et où ils peuvent être appréciés.

Plusieurs mots et expressions signifient "la fin de l'année" en japonais.

Certains des plus basiques sont "nenmatsu" et "toshi-no-kure"."Matsu" et "kure"sont des mots pour"la fin de ~", donc les deux phrases signifient"la fin de l'année".

"Toshi-no-se"est également un mot très populaire. Cette expression est utilisée pour exprimer le"haute saison en décembre". Les gens diront à la mi-décembre que"le toshi-no-se arrive", ou ça "le toshi-no-se est venu"fin décembre.

De même, «omisoka» signifie également la fin de l'année.

Omisoka, le jour pour préparer la nouvelle année

Omisoka (réveillon du Nouvel An) - Encyclopédie japonaise

Le lendemain de l'omisoka est le 1er janvier, jour de l'an, qui est appelé «shogatsu» au Japon. Shogatsu est le jour où Toshigami-sama, la divinité gardienne du Nouvel An et des foyers, est la bienvenue dans les maisons de tous. En d'autres termes, le 31 décembre est le jour où tout le monde se prépare à accueillir cette divinité.

Par exemple, la maison est nettoyée de la poussière dans un rituel appelé «susuharai», et kadomatsu des décorations utilisant des pins, sur lesquels on dit que les dieux descendent du ciel, sont placées des deux côtés des portes de la maison. Les kadomatsu sont des signes pour les divinités afin qu'elles ne se perdent pas en venant chez nous.

UNE Shimenawa une corde utilisée dans les rituels shinto est également placée au-dessus de la porte d'entrée afin d'accueillir les Toshigami-sama.Kagamimochi (gâteaux de riz sucrés) sont offerts au Toshigami-sama sur le kamidana (un autel domestique). Si vous passez par une maison japonaise aux alentours du Nouvel An, vous pourrez voir de telles décorations du Nouvel An.

Les décorations kadomatsu et shimenawa devraient être faites avant le 28 décembre. On pense que si ces décorations sont installées le 29, 30 ou 31 (omisoka), la nouvelle année sera pleine de souffrance et cela se préparer en une seule nuit à la venue du Toshigami-sama manque de sincérité.

Les préparatifs pour la nouvelle année devraient être tous terminés par Omisoka, puis vous attendez paisiblement la nouvelle année à venir. Il est de coutume de manger un plat appelé Toshikoshi Soba sur Omisoka. Il se compose de nouilles soba, qui symbolisent la longue vie et la santé.

C'est la manière japonaise de passer le réveillon du Nouvel An.

Découvrez les coutumes du Nouvel An au Japon

日本 の こ と ば 事 典 「大 晦 日」

Cérémonies d'accueil de la nouvelle année Omisoka ont lieu dans les sanctuaires et les temples.

Dans les sanctuaires, une cérémonie est organisée pour purifier toute impureté de l'année. Du côté bouddhiste, le joya no kane la cloche sonne pour retirer le 108 désirs mondains qui trompent l'âme et le corps. Il existe des différences selon le type de sanctuaire ou de temple, mais généralement, les visiteurs peuvent également participer ou regarder, nous vous recommandons donc de vous arrêter dans un sanctuaire ou un temple le soir du Nouvel An.

Un compte à rebours est également organisé au très animé Shibuya Scramble Crossing. Bien que ce ne soit pas une coutume traditionnelle, c'est une nouvelle tendance qui est devenue de plus en plus populaire ces dernières années. Vous voudrez peut-être aussi vous arrêter et vivre cet événement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *