Catégories
Info du Japon

Kagami Mochi – Encyclopédie japonaise | MATCHA

Traduit par Takuya Erik Watanabe

Écrit par k_yamamuro

23/06/2016


Signet

Kagami mochi est une décoration annuelle du Nouvel An au Japon. Il se compose de deux monticules de mochi surmontés d'une orange amère et exposés à l'intérieur de la maison. Cet article vous expliquera comment l'aménager dans votre maison pour attirer chance et bonheur dans la nouvelle année.

Kagami mochi est un gâteau de riz gluant offert à Toshigamisama, la divinité de la nouvelle année. L'offre est généralement préparée à la fin de l'année précédente. On pense que la tradition de présenter deux monticules de mochi surmontés d'une orange amère a commencé au 14ème siècle.

Photo de tamakisono

Comment créer une offrande de Kagami Mochi

Kagami mochi est généralement affiché avec deux couches de gâteaux mochi aplatis avec un Daidai agrumes – un peu plus gros qu'une mandarine – sur le dessus.

Selon la région, les gâteaux de riz sont décorés avec des aliments de bon augure, notamment des algues konbu séchées, de l'uméboshi (prune marinée) ou même des spécialités de la montagne ou de la mer, comme des crevettes.

Le kagami mochi est affiché sur un stand appelé un Sanpo. Si vous n'en avez pas sous la main, un plateau fonctionnera également très bien.

Photo de imgdive

Le daidai avec une feuille attachée a été choisi car une fois qu'un arbre porte cet agrume, il ne tombera pas avant deux à trois ans. Par conséquent, le daidai symbolise la longévité et la prononciation du mot signifie même «plusieurs générations». Bien sûr, vous pouvez également utiliser une mandarine en échange.

Kagami Biraki: une coutume de casser les gâteaux Kagami-Mochi

Kagami mochi est traditionnellement affiché du 28 décembre jusqu'au nouvel an.

Il est conseillé de ne pas organiser de décorations du Nouvel An le 29 décembre car le numéro neuf (ou «ku») peut être lu comme «souffrance». De plus, le 31 décembre est une autre date à éviter car il est considéré comme de dernière minute.

Le jour de kagami biraki ("cracking the kagami mochi") a lieu traditionnellement le 11 janvier dans tout le Japon. Les participants cassent les gâteaux de riz en petits morceaux et les mangent dans une soupe du Nouvel An appelée ozoni. Bien que la recette varie selon la région, les ingrédients clés comprennent des légumes d'hiver comme le daikon (radis japonais), les carottes et le satoimo (taro).

Photo de yoppy

Les gâteaux mochi peuvent également être servis dans une soupe sucrée à la pâte de haricots azuki appelée oshiruko.

De nos jours, vous pouvez facilement trouver des produits kagami mochi emballés qui sont pré-moulés et prêts à être exposés. Même s'il était d'usage pour les ménages de fabriquer des mochi faits à la main, les temps modernes ont rendu plus pratique la participation aux traditions de fin d'année.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *